Miséricorde et Vérité - Soutien pastoral aux baptisés divorcés engagés ou non dans une nouvelle union. Soutien aux divorcés et divorcés-remariés





 

   

- NOS REPÈRES -

 

   


Pape FRANÇOIS

Audience Générale
Mercredi 24 juin 2015

Chers frères et sœurs,

Lors des dernières catéchèses, nous avons parlé de la famille qui vit les fragilités de la condition humaine, la pauvreté, la maladie, la mort. Aujourd’hui, nous réfléchirons aux blessures qui s’ouvrent précisément au sein de la coexistence familiale. C’est-à-dire quand, dans la même famille, l’on se fait du mal. C’est la chose la plus grave !

Nous savons bien que dans toutes les histoires familiales, les moments où l’intimité des affections les plus grandes est offensée par le comportement de ses membres ne manquent pas. Des paroles et des actions (et omissions !) qui, au lieu d’exprimer de l’amour, le soustraient, ou, pire encore, le mortifient.

 


 

Lorsque ces blessures, qui sont encore remédiables, sont négligées, elles s’aggravent: elles se transforment en arrogance, hostilité, mépris. Et à ce stade, elles peuvent devenir des déchirures profondes, qui divisent le mari et la femme, et les encouragent à aller chercher ailleurs de la compréhension, du soutien et du réconfort. Mais souvent, ces « soutiens » ne pensent pas au bien de la famille ! lire la suite...

Exhortation apostolique "Amoris Laetitia"

 

Parole de Benoît XVI

Extrait du discours du pape Benoît XVI, au clergé du diocèse d’Aoste, le 25 juillet 2005

Concernant la question de la communion pour les fidèles divorcés remariés, voici un extrait de la réponse du Saint Père :
Même si elles ne peuvent avoir accès à la communion sacramentelle, ces personnes ne sont pas exclues de l’amour de l’Eglise et de l’amour du Christ.
Une Eucharistie sans la communion sacramentelle immédiate n’est certainement pas complète, il manque une chose essentielle. Toutefois, il est également vrai que participer à l’Eucharistie sans communion eucharistique n’est pas égal à rien, cela signifie toujours participer au mystère de la Croix et de la résurrection du Christ. Il s’agit toujours d’une participation au grand Sacrement dans la dimension spirituelle et pneumatique, dans la dimension également ecclésiale, sinon strictement sacramentelle.

Et étant donné qu’il s’agit du sacrement de la Passion du Christ, le Christ souffrant embrasse de façon particulière ces personnes et dialogue avec elles d’une autre façon. lire la suite...

 

Jean-Paul II

Avec une ferme confiance, l’Eglise croit que même ceux qui se sont éloignés du commandement du Seigneur et continuent de vivre dans cet état pourront obtenir de Dieu la grâce de la conversion et du salut, s’ils persévèrent dans la prière, la pénitence et la charité.

Familiaris Consortio, 84


Pour tous ceux qui ne se trouvent pas actuellement dans les conditions objectives requises par le sacrement de Pénitence, les manifestations de bonté maternelle de la part de l’Eglise, le soutien des actes de piété en dehors des actes sacramentels, l’effort sincère de se maintenir en contact avec le Seigneur, la participation à la Messe, la répétition fréquente d’actes de foi, d’espérance, de charité, de contrition les plus parfaits possible, pourront préparer le chemin pour une pleine réconciliation à l’heure que seule la Providence connaît.

Réconciliation et Pénitence Jean Paul II


Exhortation apostolique "Familiaris Consortio"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peinture originale "La résurrection" de Bernadette LOPEZ http://www.evangile-et-peinture.org - Site réalisé par CréaKom services - http://creakom-services.fr - Mentions légales